Accueil Information Sein Mastectomie
Mastectomie
INFORMATIONS DES PATIENTS - Chirurgie du sein I

Mastectomie

Une mastectomie (ou mammectomie) consiste à réaliser l'ablation d'un sein.

Dans certains cas, il peut être nécessaire d'enlever la peau en regard de la glande mammaire, alors que dans d'autres cas cette peau peut parfois être conservée ("mastectomie avec conservation de l'étui cutané").

Un geste ganglionnaire peut être réalisé dans le même temps. Il peut s'agir d'un curage ganglionnaire (intervention de PATEY, associant curage et mastectomie) ou d'un examen du ganglion sentinelle (voir fiches).

Dans tous les cas, la décision opératoire est prise par un staff multidisciplinaire composé d'oncologues, radiologues, radiothérapeutes et chirurgiens.

Une psychothérapeute spécialisée en cancérologie mammaire est disponible dans le service pour une consultation ponctuelle ou un suivi avant et après l'intervention.

Intervention

Elle est réalisée sous anesthésie générale et dure de 1 heure à 2 heures (geste ganglionnaire associé).

L'hospitalisation se fait la veille ou le matin même. L'incision est fusiforme, en haut et en dehors. La peau retirée emporte l'aréole et la peau entourant celle-ci. La cicatrice résultante se trouve donc en travers du thorax, sur une paroi thoracique "plate", à l'endroit où se trouvait l'aréole.

Après l'intervention, un pansement compressif est laissé en place pour 24 à 48 heures. Un drain de Redon sert à éviter un éventuel hématome. Il sera habituellement retiré avant la sortie.

A la sortie, une ordonnance pour une prothèse mammaire externe vous sera remise. Une kinésithérapie sera également prescrite pour éviter une fibrose cutanée et une adhérence de la cicatrice, et permettre de récupérer une bonne mobilisation du membre supérieur.

 

Complications

Toute intervention chirurgicale est susceptible de présenter des complications.

Les complications les plus fréquentes en cas de mastectomie sont:

 

  • Un hématome nécessitant une reprise au bloc opératoire
  • Un épanchement lymphatique ou un sérome pouvant nécessiter des ponctions percutanées
  • Un abcès survenant plus souvent chez les patientes obèses et entrainant une désunion cutanée
  • Une souffrance cutanée (majorée en cas de tabagisme), voire une désunion des cicatrices, particulièrement en cas d'antécédent d'irradiation
  • Une modification de la sensibilité (voire une anesthésie) de la zone opérée
  • Une limitation de la mobilité du membre supérieur homolatéral

 

 

Dr Natalie Rajaonarivelo

 
Copyright © 2014 hopitalsaintlouis.org. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.